Pages

2016/05/14

La prison de Forest et St. Gilles: une cocotte-minute!

Bismillah ir-Rahman ir-Rahim

"Ta promesse est vérité. Tu es le plus juste des juges" (Sourate Hūd aya 45)

La prison de Forest et St. Gilles: une cocotte-minute!


Avec un total de 1.420 prisonniers, à la prison de Forest et St. Gilles, ces prisons sont initialement prévues pour l'accueil de 750 personnes. Actuellement, chaque cellule compte 3 détenus dans un espace de 9m².


Qu'il y a 110 agents de police et 20 militaires qui assurent la sécurité.
Que les gardiens de prisons font la grève depuis 3 semaines.
Qu'il y a donc en moyenne 11 détenus pour 1 surveillant, alors que les normes internationales préconisent 2 détenus pour un surveillant.

Que ces prisons vétustes ont été rénovées quelques fois depuis leur construction en 1850.
Qu'avec la chaleur et l'interminable grève des prisons, les odeurs nauséabondes des sanitaires et déchets flottent dans l’air.

Que les prisonniers sont assis là, certains 'pètent un cable' dans ces cellules surpeuplées qui ressemblent à #Auschwitz selon les dire de Patrick Henry.
Les prisonniers restent enfermés dans leurs cellules bondées toute la journée dans cet espace où la température dépasse souvent les 25-30°. Plus de 5 prisonniers sur 10 présentent des problèmes de santé dus à la chaleur, manque de besoins vitaux telle que l'eau courante ou papiers de toilette mais aussi au confinement 24/7 semaine après semaine. Ajouté à la mauvaise qualité de la nourriture et les nombreuses souris et rats, le fait que beaucoup sont affaiblis.
Que ces conditions inhumaines ont couté la vie à plusieurs prisonniers. Les médias ont informé pour la première fois le public sur le décès d'un détenu aujourd'hui et sur les conditions de vie carcérales. Beaucoup de prisonniers gisent au sol extrêmement affaiblis, ils n'ont pas accès aux soins de santé de la prison où ils sont débordés.

On se croirait en Afrique ou en Corée du Nord.

La surpopulation carcérale, facteur important de piètres conditions de vie carcérales, serait un des éléments responsable du suicide des détenus. Les détenus n'ont plus vu leur familles et enfants depuis presque un mois. Ils n'ont pas accès aux promenades hebdomadaire, aux ateliers et séances de travail. Les cellules n'ont bien sûr pas de ventilos et donc les détenus n'ont pas la possibilité de respirer un peu. Qu'aucune investigations pour connaitre la cause exacte de leur décès sont en cours car ce ne sont que des "bougnoules".
Qu'aucun renforcement du personnel, des médicaments et de la santé dans les prisons de Forest et St. Gilles est prévu.

Qu'entre temps, les policiers passent leur temps à provoquer les détenus et à jouer des jeux sur leur Smartphone

Il reste à espérer que la commission mettra en œuvre rapidement des mesures efficaces pour pallier à la surpopulation carcérale, à la vétusté des lieux et aux conditions de vie des prisonniers, afin que de tels drames ne se reproduisent plus.

Mais attendez un peu, c'est vrai, aucune commission a été créée à ce jour.

CONCLUSION

Le Taghut bourgmestre Ghyssels de Forest: "Les détenus ressentiront encore plus de haine contre la société"

Mais les Belges sont plus préoccupé par les droits des animaux et des 'gays'.

#DemocracygoOut!